Dans un commentaire chez ma copine Heure Bleue, j’écrivais que j’essaierai de publier un peu plus souvent… en ajoutant que ceci n’était pas une promesse ! Bien m’en a pris de le préciser, n’est-ce-pas ? Je ne vais pas concurrencer nos « grands hommes » qui promettent et qui… bref ! Mais c’est que moi, je suis très occupée ! Et pas mal dissipée je reconnais, il n’y a qu’à voir le devoir de Lakevio pour lequel je brille par mon absence ! Mais je reviendrai, ça je le promets (euh… Praline fais gaffe à ce que tu écris, les écrits restent, selon la formule !).

Ceci étant dit, sans blague je ne trouve jamais le temps de faire tout ce que j’aimerais. Déjà tous les matins je reste tranquille (si si Lovely, ça m’arrive !), ce qui signifie que je reste à la maison, je fais comme toutes les ménagères, je m’occupe de ma maison, de mon linge, de mes paperasses, je cuisine, parfois je m’assois et passe des heures au téléphone (ben oui, pour me joindre c’est surtout le matin, le soir aussi) ou alors je vais un peu traîner sur Facebook, eh oui, il me faut quelques pauses quand je peine et sue. Si je sors le matin c’est pour le ravitaillement. Et l’après-midi, à moi la belle vie ! Bon, je dois dire qu’en une semaine, deux enterrements, tu parles d’une belle vie… De plus, une de mes amies (la seule encore en couple) a son mari hospitalisé, alors nous l’entourons et l’accompagnons du mieux que nous pouvons ; et ce n’est pas très gai en ce moment… mais nous sommes ensemble, soudées et attentionnées. Comme nous formons un bon petit groupe, nous pouvons ainsi nous relayer auprès d’elle, nous permettant ainsi d’autres activités plus sereines. Pour moi c’est randonnée le lundi, aquagym le mardi, rencontres avec mes amis du club d’astronomie… Lundi j’ai intégré un nouveau groupe de marcheurs. Très bonne ambiance, météo idéale pour transpirer en marchant d’un bon pas. Un peu plus de neuf kilomètres, je sais même que j’ai brûlé huit cent cinquante calories ! 

Ainsi passent les jours et les semaines, demain nous sommes déjà vendredi, maîtresse Lakevio nous a sans doute déjà trouvé de quoi inventer, raconter, délirer.

Ce sera tout pour ce soir, je ne vais pas faire ma Juju qui parle de mille choses en un seul billet ! Juju je t’adore, toi et tes billets, surtout ne change rien !

P1150752Les pluies diluviennes et inondations se sont engouffrées sous la piste cyclable, la rendant inutilisable.

P1150756Le clocher du village est en vue, nous sommes un peu fatigués.

P1150759La rivière a presque retrouvé son cours normal.