Pralinensavoie... et parfois ailleurs

17 août 2016

Nouvelles, bonnes et brèves

Un petit tour par ici pendant que les enfants sont absents. J’en profite donc pour donner quelques nouvelles. Qui sont très bonnes et vécues intensément car dans deux jours mes Chicouf retourneront à leur quotidien et moi au mien. Préparation de la rentrée scolaire pour eux : fournitures scolaires, mise en condition, internat à Saint Etienne pour le grand, entrée en 5ème pour le second et au CP pour la dernière, ma fille reprenant le service le 29. Et pour moi, continuation des grandes vacances !

 

P1120006Entre autres réunions de famille (anniversaires des filles de mon fils), nous avons passé un joli dimanche de pique-nique, chaud et ensoleillé dans un immense pré surplombant le Rhône. Voici les montagnes de l’Ain avec au premier plan celle d'Izieu.

 

P1120032Marina s’est tressé une jolie couronne de fleurs.

 

P1120058Nous avons assisté au décollage de deux parapentes.

 

P1120078P1110970Mon petit-fils, futur pâtissier, nous a régalés d’une tarte poires/pralines et d'une tarte au citron meringuée.

 

P1120069Sinon ce fut baignades dans différentes piscines, chez mon fils, chez un ami, demain au lac. Tout le monde est joliment doré.

Posté par Prali à 16:25 - Commentaires [41] - Permalien [#]


08 août 2016

Pêle mêle estival (juillet 2016)

P1110539Fête médiévale à Saint Pierre de Curtille (Savoie)

 

 

P1110606Au relais du mont du Chat, altitude 1 504 mètres, le lac du Bourget, Aix-les-Bains.

 

 

P1110640En Chartreuse, près de l'auberge du Charmant Som, altitude 1 650 mètres. C'est l'heure de la traite.

 

 

P1110682Devant chez moi, une fouine. Malade ou blessée, mon voisin, après avoir failli se faire mordre, l'a emmenée chez le vétérinaire où elle est morte deux jours après.

 

 

P1110686Saint Auban sur l'Ouvèze, Drôme provençale. Ennivrée du parfum de lavande et bercée par le chant des cigales.

 

 

P1110728Une sortie restaurant entre amis au bord du lac d'Aiguebelette.

 

 

P1110746Le relais du mont du Chat, le Mont Blanc en toile de fond.

 

 

P1110749Tout près de chez moi, ravissants tournesols.

 

P1110771Au milieu de toutes ces balades, un peu de travail quand même ! je vous passe les incontournables tâches ménagères mais voici ma confiture d'abricots.

 

 

P1110805Sortie familiale à Albertville, excellent restaurant, si vous souhaitez connaître l'adresse, il suffit de demander.

 

 

P1110824

P1110859Visite de la cité médiévale de Conflans sur les hauteurs d'Albertville.

 

 

P1110875Près de chez moi, la Chartreuse dans son ensemble.

 

Posté par Prali à 17:59 - Commentaires [43] - Permalien [#]

03 août 2016

Au revoir la Corse

P1110214Avant de rejoindre Ajaccio, dernière étape de notre voyage corse avant embarquement, nous nous arrêtons dans un magasin de produits locaux en pleine montagne. De la charcuterie, encore de la charcuterie, en overdose de cochonnaille, je ne ramènerai dans mes bagages que cette photo.

 

 

P1110230Un petit tour à la plage. La mer est agitée, je titube sous la force des vagues qui fouettent mes mollets.

 

 

P1110266De la ville d’Ajaccio nous n’aurons pas le temps de voir grand-chose si ce n’est l’incontournable statue de Napoléon.

 

 

P1110256Notre guide nous fait observer son buste… erreur de fabrication : ce n’est pas la bonne main qui est glissée dans le gilet !

 

 

 

 

P1110276Autre incontournable, le caveau de Tino Rossi.

 

 

P1110305Il est 15h30, nous quittons la salle d’embarquement, l’heure est venue de quitter l’île de Beauté.

 

 

 

P1110302Le ventre du bateau avale camions, autocars et voitures. Mes copines baissent la tête, petite tristesse ou attention à la marche ?

 

 

 

P1110308C’est bien fini, nous prenons la mer.

 

 

 

P1110313Au revoir villages perchés, sommets acérés, routes escarpées,  précipices affolants... au revoir, à la prochaine sans doute.

 

 

 

P1110322

Nous arrivons à Toulon en fin de soirée. Une longue route nous attend encore en autocar. Puis en voiture pour rentrer chez moi. Il est cinq heures Paris s’éveille je me glisse dans mon lit. Heureuse d’avoir vécu cette semaine et de me retrouver dans mon cocon.

Posté par Prali à 20:36 - Commentaires [28] - Permalien [#]

28 juillet 2016

En pensées

Juju l’a fait, je prends le relais pour m’associer à la douleur des humains qui ont souffert, souffrent de la disparition d’êtres chers.

Bien que non croyante mais respectueuse de toute religion pratiquée dans l’amour et la tolérance, je m’associe à la douleur de l’Eglise et plus particulièrement à celle des proches du curé Jacques Hamel.

Si vous passez par la Haute-Savoie, n’hésitez pas à visiter l’église de Passy, dans un cadre merveilleux et tellement serin. Je l’ai découverte il y a trois ans, en voici quelques photos.

CIMG4144

 

Vous y découvrirez de superbes vitraux, comme celui de Georges Rouault

CIMG4192

 

Et celui de Marc Chagall, le passage de la mer Rouge.

CIMG4190

Entre autres splendeurs...  cette église  est à ne pas manquer si vous passez par là.

Posté par Prali à 09:03 - Commentaires [36] - Permalien [#]

21 juillet 2016

En route pour Bonifacio

Avant de me lancer dans quatre jours festifs et bien remplis avec deux de mes petits-enfants, je vous entraîne vers Bonifacio. Je pense que ce sera l’avant-dernier billet corse, il me restera Ajaccio, dernière visite avant l’embarquement.

P1110019Des cochons en liberté. Endormis au soleil, même l'autocar les frôlant au passage ne les dérange pas.

P1110041

P1110042Par contre, dès que nous nous arrêtons et les approchons avec du pain que notre guide nous avait proposé de prendre, ils se précipitent. Il faut d'ailleurs faire très attention, ils peuvent se battre pour un morceau et nous bousculer. Ils sont impressionnants.

P1110045Ils sont de différentes couleurs et parmi eux quelques sangliers.

P1110137Et nous voici à Bonifacio, devant le fameux escalier du roi d'Aragon datant de 1420. Pas moins de 187 marches creusées dans la falaise.

P1110143

P1110095

P1110100Quelques vues au gré des rues et ruelles.

P1110167La ville est juchée sur des falaises de calcaire blanc, les remparts qui l'entourent la font ressembler à un vaisseau géant.P1110121Nous prenons le large. Une grande balade qui aurait dû faire deux heures mais sera réduite à une heure seulement, tant la mer est agitée. Je suis courageuse, je veux connaître un tout petit peu ce que vivent les marins, aussi je reste sur le pont supérieur. Seule, tout le monde s'est retranché à l'abri. Photos impossibles, des vagues de quatre mètres de haut, je me cramponne au bastingage, je retiens mes lunettes et tente de mettre mon sac à l'abri sous mon kway pour le protéger des trombes d'eau qui me trempent jusqu'aux os. Je vois l'horizon... trois secondes après je suis au fond de l'eau. A chaque "descente" je suis soulevée de mon siège, mes doigts sont fortement crispés sur la rambarde. Parfois, la houle un peu plus forte semble vouloir casser le bateau qui craque et gémit, j'ai alors très peur mais ne peux plus bouger sans risque d'être projetée par-dessus bord. Lorsque nous faisons demi-tour dans une petite crique où règne un calme relatif, un des hommes de l'équipage vient me demander si tout va bien et si je souhaite descendre à l'abri. Je fais encore ma courageuse et lui dis que tout va bien en le remerciant. Encore une fois je n'en mène par large mais le retour se passe bien. Les amis ont beaucoup ri en me découvrant trempée comme une soupe, moi j'étais contente, surtout quand j'ai appris que deux personnes avaient été malades, les voir vomir tripes et boyaux aurait bien pu me contaminer, finalement j'étais bien là-haut !

P1110125

 

 

Posté par Prali à 20:34 - Commentaires [28] - Permalien [#]


17 juillet 2016

Au coeur de la Corse

Quelques signes trouvés ça et là…

P1100945Un cœur

P1100955Le pèlerin fatigué se repose

P1100956Un animal prêt à dévorer sa proie

 

P1100965Et toujours des routes étroites et sinueuses

 P1110013

P1110008

Des villages perchés

Posté par Prali à 21:41 - Commentaires [28] - Permalien [#]

08 juillet 2016

Porto, les Calanques de Piana et la réserve de Scandola

P1100985

Le golfe de Porto, une vue depuis l’hôtel où nous avons passé deux nuits.

P1100989

 

 

 

 

 

 

La route en corniche surplombe un paysage fantastique. Les Calanches (Calanques) de Piana et la réserve naturelle de Scandola, un des sites les plus extraordinaires de Corse, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, majestueux et parfois menaçant.

 

 

P1100979

 

 

 

 

 

 

 

Ses magnifiques couleurs se détachent sur le bleu profond de la mer aux vagues rugissantes qui viennent se fracasser sur l’ocre des rochers.

P1030364

 

 

 

 

P1030371

P1030373

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les orgues de basalte rouge se précipitent dans la mer. Ces falaises, burinées par l’érosion de la mer et du vent, ont la réputation d’être l’œuvre du diable… moi je trouve que c’est diablement beau !

P1030380

P1100981

 

 

 

 

 

 

Posté par Prali à 14:29 - Commentaires [34] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Bonnes vacances, maîtresse Lakevio !

lakevio

Albert marquet - Le grand olivier, proposé par Lakevio

Ce week-end a tellement été chargé en festivités et joyeusetés diverses et variées que je n’ai pas pris le temps de réfléchir au devoir de notre chère Lakevio. (Pourtant, oh dites, c’est que j’ai pas envie de redoubler, moi !)

Mais en revenant de la fête médiévale, j’étais heureuse. Tout en conduisant, lentement et sans stress, je revivais mon après-midi. J’ai rencontré des gens adorables, j’ai félicité de tout petits enfants qui gravissaient courageusement la côte qui mène au site, j’ai caressé des chiens, j’ai bu du café en contemplant le somptueux cadre de montagnes et végétation luxuriante, j’ai senti le parfum des roses, j’ai marché au soleil qui a joliment coloré ma peau. Et, comme un flash j’ai eu devant les yeux l’aquarelle proposée par Lakevio. J’ai alors imaginé une petite histoire sur ce joli banc niché dans la verdure…

 

Matin et soir, j’emprunte cette petite ruelle ombragée et fleurie. Je sors ma chienne, enfin c’est plutôt elle qui me sort, en effet elle tire comme une furie sur sa laisse, et puis il est certain que sans elle je ne sortirais pas beaucoup. Je suis un peu timide, farouche, sauvage, ou paresseuse… appelez ça comme vous voulez. Bref, il n’y a qu’en arrivant devant ce banc qu’elle ralentit la cadence. Un monsieur est assis là, son chien couché à ses pieds. Les deux animaux se regardent, sans parler japper, l’une continuant sa route, l’autre immobile aux pieds de son maître. Ce petit rituel a duré des mois. Histoire sans paroles. Un soir ma petite compagne à quatre pattes s’est arrêtée devant le banc. Il y eut échange de bisous sur truffe chaude. (Non non et non, les bipèdes n’ont pas fait de même, d’abord nous on n’a pas une truffe, voulez-vous bien avoir deux sous de romantisme ! j’anticipe là, je vous connais trop). Ainsi fut prise l’habitude de se retrouver sur le banc à l'ombre de l'olivier centenaire (ah comme il a dû en voir et entendre de jolies histoires !), de papoter, de refaire le monde, d’échafauder un ou deux projets, de faire quelques rêves, éveillés. Mais vous n’aurez pas plus de détails, il se fait tard et j’ai sommeil, ce soir la fête est finie, j’ai besoin de me reposer, je vais m’endormir avec le sourire en revoyant les personnes qui m’ont fait rêver… ah si, une dernière chose, le banc est désormais désert, on s’est mariés, entre deux témoins : son chien et le mien. I have a dream !

Posté par Prali à 08:17 - Commentaires [40] - Permalien [#]

29 juin 2016

Calvi et les vieux villages de la Balagne

P1030191Majestueuse Calvi, ses jolies couleurs ocre se détachent sur le bleu profond de la mer et du ciel. Elle semble invulnérable aux assauts de la mer et aux vents parfois violents.

P1030214

P1100776Nous traversons les vieux villages de la Balagne qui sont d’authentiques joyaux du patrimoine corse.

P1100846

P1100855De jolies ruelles pentues et pavées ou empierrées,  il ne faut pas s’aviser à se chausser de talons aiguille.

P1100819

P1100841

P1100827

Posté par Prali à 15:54 - Commentaires [32] - Permalien [#]

21 juin 2016

Le Cap Corse et le désert des Agriates

Il serait enfin temps que je vous emmène sur l’Ile de Beauté, depuis un mois que j’en suis revenue ! 

Nous débarquons à Bastia où notre guide nous prend en charge. Elle restera avec nous toute la semaine, se montrera rigolote mais très enrichissante en explications. Une Corse pure et dure qui fait partie de ceux qui n’hésitent pas à faire justice eux-mêmes… et je crois qu’ils sont nombreux. Le fusil semble faire partie d’un accessoire précieux et nécessaire dans leur maison.

Nous prenons la direction du Cap Corse sous un ciel d’encre qui ne tardera pas à déverser des trombes d’eau sur le paysage aux côtes très découpées. Nous traversons de charmants villages que la météo ne nous permet pas de visiter : Erbalunga, Luri, Pino, Nonza et sa magnifique tour.

 

1

J’ai volontairement omis de mentionner le village de Canari. En Corse tout est beau, ou presque. Dans ce village se trouve l’ancienne usine Eternit dont l’amiante continue, cinquante après la fermeture des locaux, à faire peser un grand danger pour l’environnement. Le lien suivant donne toutes précisions sur cette dangereuse friche industrielle.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/09/02/50-ans-apres-sa-fermeture-l-usine-d-amiante-de-corse-reste-un-probleme-insoluble_4743781_3244.html

2

La plage de Nonza, dite « plage d’amiante » ne présenterait aucun danger pour l’homme. Elle est néanmoins peu fréquentée, on peut le comprendre !

3

 

 

4

Désert fleuri

6La pluie nous prive de l’arrêt à Saint Florent, petit Saint Tropez de la Corse et nous entamons la traversée du désert des Agriates.

 5 Nous descendons jusqu’à Algajola avant de remonter à l’Ile Rousse pour notre première nuit.

 

7

 

 

 

Posté par Prali à 22:25 - Commentaires [47] - Permalien [#]