P1120119Avant de m’évaporer… non pas vraiment ! de m’éparpiller… non plus ! bref, avant de prendre la clé des champs, je vais évoquer l’histoire, dramatique et triste mais si belle, de deux amoureux éperdus qui hélas n’ont pu voir s’épanouir ce bel amour…

Qui ne connaît « Le lac » d’Alphonse de Lamartine ?

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours »…

Chaque année, avec des amis, nous naviguons entre canal de Savières et lac du Bourget. Et chaque année, en passant devant la statue d’Alphonse de Lamartine, j’ai le cœur serré…

P1120153En cet automne 1816, Alphonse de Lamartine, jeune poète de vingt-six ans, dépressif et souffrant de tuberculose, découvre la station thermale d’Aix-les-Bains. Il y rencontre Julie Charles, trente-deux ans, épouse d’un illustre physicien de soixante-dix ans. Elle est venue seule, soigner elle aussi une tuberculose. Un jour de grand vent, Lamartine porte assistance à Julie Charles sur le point de se noyer dans le lac du Bourget. C’est le début de deux semaines d’idylle, de déclarations enflammées.

Le drame intervient un an après. A la fin de leur cure, les deux amoureux se promettent de se retrouver l’été suivant, au même endroit.

Lamartine y revint seul. Julie, trop atteinte pour effectuer le déplacement, meurt quelques mois plus tard, en décembre 1817, terrassée par la tuberculose.

Lamartine est profondément marqué par cette disparition, qui néanmoins lui inspire son premier recueil de poèmes « Méditations poétiques », lui ouvrant la porte de la renommée.

« Le lac » est le plus célèbre des poèmes romantiques de Lamartine.

https://www.bonjourpoesie.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alphonse_de_lamartine/le_lac

P1160966