Quelques touristes commencent à envahir ma région bien-aimée. Je n’emploie pas le verbe envahir au sens « ils me font suer tous ces touristes, finie notre belle tranquillité et bonjour nos plages bruyantes, puantes, sales, nos sentiers idem, les klaxons intempestifs, les sans-gêne et les sans éducation… », non non, je ne pense pas ainsi, loin de là… quoique. Bon, mais il y a aussi des gens sympas, respectueux, bien éduqués.

Tiens, ce matin, sur le parking du supermarché… vous savez, sinon je vous l’apprends, j’habite un bourg à cheval sur les départements de l’Isère et la Savoie (attention, ne vous trompez pas, je suis savoyarde !). Sur le parking donc, des étrangers vacanciers :

-      La rivière où on ira pêcher s’appelle le Guiers

-      Oui, elle fait la frontière entre la France et la Savoie.

J’ai éclaté de rire mais quand même, ça m’a fait bizarre. Allez, je vous quitte, je pars me promener en France.

P1050827Le clocher savoyard

 

P1050823Le clocher dauphinois