La semaine dernière, avec dix amis du club d’astronomie, nous avons passé la journée au Mont Cenis. Un grand merci à Nicole et Raymond qui ont, comme d’habitude, orchestré cette belle sortie. Là-haut, encore un peu plus haut, au col du Petit Mont Cenis,  à 2 183 mètres d’altitude, un petit 5° ;  un vent violent nous faisait greloter et un brouillard à couper au couteau filait à toute allure devant notre nez. Ouais, bon d’accord, la météo ne fut pas fameuse, du moins en début d’après-midi. Mais en y repensant, j’ai adoré cette ambiance Pays de Galles, Ecosse, mer d’Irlande, bref wind and fog. Manquait juste le monstre du Loch Ness surgissant du lac !

P1140377Le pique-nique était au frais dans les coffres des voitures… Heureusement Nicole et Raymond connaissent depuis au moins vingt ans les bergers du Petit Mont Cenis qui servent des petits repas, omelette, patates avec bon fromage de là-haut, délicieuses crêpes etc… et ont demandé si on pouvait manger une omelette au chaud… non pas possible, nous étions trop nombreux mais par contre ils nous ont offert l’hospitalité pour que l’on pique-nique au chaud devant le poêle. Ce fut très joyeux et festif, certains ont commandé une crêpe au dessert et tout le monde a pris le café.

P1140368Puis nous sommes redescendus vers le lac et là, le vent a chassé les nuages et le soleil est apparu ! Une merveille ce lac, d’un beau bleu entouré de berges où foisonnent des milliers de bouquets d’épilobes. Les belles vaches propres et grassouillettes, ivres de bonne herbe ont joué leur concert de sonnailles.

 170810-537-Bar

 P1140339

P1140435Les marmottes, un peu frileuses mais curieuses, sont sorties de leur terrier pour nous épier, dressées sur leurs pattes arrière. Puis sont reparties, gambadant et jouant entre elles.

Marmotte Mt Cenis-170810 686alNous sommes allés jusqu’au poste frontière italien déserté par les douaniers. Rebroussant chemin, le paysage nous offre d’autres beautés, nous nous sommes arrêtés pour admirer, contempler, photographier une superbe et fougueuse cascade, jaillissante, chantante et bondissante au milieu des fleurs, aboutissant dans le lac dans un calme surprenant.

P1140402

P1140419

Et pour terminer la journée, merci Pierre et Bernadette  une délicieuse soirée au coin du feu, jusqu'à point d'heure !  un casse-croûte sympa, du rire et des chansons, plein de chansons et une p’tite Chartreuse verte, ça c’est la vraie vie ! (euh.... UNE p'tite Chartreuse... suis pas sûre... je ne sais plus... bref...)

Le lendemain, quand le réveil a sonné, rendez-vous kiné oblige,  j’avais un peu… comment dire… la gueule de bois… non c’est pas ça… l’équilibre un peu précaire… non pas vraiment… bref je trouvais que 7h30 c’était un peu tôt, mais finalement dès que j’ai mis le pied à terre, je me suis dit « c’est quand qu’on va où avec les mêmes amis ? Qu’on retourne là-haut ? Qu’on chante encore ?»

J’ai raconté au kiné… enfin, brièvement, faut pas pousser non plus, ma journée. Tandis qu’il m’électrifiait l’épaule à m’en faire dresser les cheveux sur la tête, je lui vantais la montagne, lui expliquais la route du Mont Cenis, les merveilles à découvrir (il est –pas le Mt Cenis, le kiné !-  polonais et habite la région depuis peu).

Voilà, de bons souvenirs pour quand on sera vieux, qu’on ne pourra plus sortir admirer les beautés infinies de notre belle Terre ! Profitons, profitons !

P1140422