22 juin 2017

A mon fils

Beau brun ténébreux comme ton papa, comme j’aime, Gentil comme ton papa, mais attention, déterminé comme ton papa ! Bon papa, comme ton papa, Soigneux et soucieux du travail bien fait, comme ton papa. Joyeux anniversaire mon fils ! 38 ans aujourd’hui… je n’ai pas vu passer tout ce temps ! Je vous aime très fort, toi et tes trois gonzesses, bientôt 4 ! J’espère que tu vas t’en sortir parce que ça se corse ! Une dernière et après bast(i)a ?
Posté par Prali à 06:57 - Commentaires [51] - Permalien [#]

19 juin 2017

La foire aux célibataires

Les lundis de Lakevio Léonie se dit que promis juré craché elle ne remettra jamais plus les pieds dans une foire aux célibataires. Mais quelle idiote ou oie blanche (c’est au choix) d’avoir cru, imaginé, fantasmé, rêvé que son intense besoin d’aimer et d’être aimée trouverait, dans cette salle bondée et bruyante, la réponse à ses attentes. C’est qu’elle est encore pas mal la Léonie, plus toute jeune, plus toute fraîche mais encore coquette et soignée, bref, pas la plus moche du pays. Mais à part ses vaches et sa basse-cour, qui la... [Lire la suite]
Posté par Prali à 06:00 - Commentaires [40] - Permalien [#]
13 juin 2017

En Ardèche

En route pour la visite de la grotte Chauvet, au cœur de cette belle Ardèche que j’affectionne. Les champs de lavande commencent à colorer et parfumer le paysage. L’entrée de la grotte où les photos sont hélas –et heureusement-  interdites. La grotte d’origine est fermée au public, seuls les scientifiques y ont accès. En effet il s’agit de protéger peintures et gravures datant de 36 000 ans. Autre raison, un taux élevé de radon a été relevé dans la grotte.  La reconstitution de la grotte est une pure merveille,... [Lire la suite]
Posté par Prali à 16:50 - Commentaires [30] - Permalien [#]
05 juin 2017

Quand surgit la chance

Les lundis de Lakevio - "L'inconnue du métro" de Darren Thompson   Elsa a bien du mal à se concentrer sur sa lecture. Pas tant à cause des bruits divers et variés lui parvenant aux oreilles. Ni par le fait d’être ballotée de toutes parts dans cet autobus bondé où aucune place assise n’est disponible. Rien de tout cela. C’est moins perceptible mais beaucoup plus ressenti. Une présence derrière elle. Un homme ? Une femme ? En tout cas un souffle tout près d’elle, une tentative d’approche plusieurs fois répétée. Un... [Lire la suite]
Posté par Prali à 08:05 - Commentaires [59] - Permalien [#]