Les lundis de Lakevio - Le bouquet de violettes de Catherine Klein

lakevio

Je contemple ce bouquet de violettes… mon esprit s’évade, je quitte ma vie du moment,  je revois mes enfants, petits. C’est un peu loin, c’était hier, c’est tout près, c’est maintenant. On  les prenait souvent pour des jumeaux. Ils n’ont que treize mois de différence. Quand on partait en balade dès les premiers rayons de soleil printanier, primevères et violettes garnissaient les talus. Rapidement la sortie prenait un air de sur-place.  Deux petites paires de fesses en l’air, quatre petites mains plongeant dans l’herbe pour rafler toutes fleurettes à la portée de nos chérubins, et nous voilà stoppés pour un moment. On avait beau leur dire que l’on cueillerait les fleurs au retour, qu’elles allaient être abîmées, rien n’y faisait. C’était à celle ou à celui qui aurait le plus beau bouquet.  Et comme prévu, serrées dans les menottes moites, les violettes avaient triste mine à la fin du parcours. Qu’importe, elles se requinqueraient bien dans un verre d’eau fraîche. Les plus beaux bouquets que nous ayons reçus.