Les lundis de Lakevio - Mrs Fields (art original de Fealing Lin Watercolors)

 lakevio

Quel phénomène cette Philomène ! Je l’ai rencontrée en 1969 au lycée que je venais d’intégrer. Je débarquais de ma campagne, elle avait la gouaille et le look d’une diseuse de bonne aventure à la foire du Trône. J’étais un peu réservée et maladroite dans ce grand lycée d’un millier d’élèves. De deux ans mon aînée, elle avait traversé mai 68 avec pour seuls bagages banderoles et haut-parleur. Tout semblait  nous séparer, nous sommes cependant devenues les meilleures amies du monde. Elle m’impressionnait tout en m’attirant, j’aimais son allure désinvolte, ses tenues de fille libérée, ses bijoux clinquant et brillant comme des pièges à merles dans le cerisier de mes parents. Cette comparaison nous faisait éclater de rire. Un jour elle m’a donné deux petits bracelets que j’ai gardés précieusement. On a beaucoup parlé, de la vie, de l'amour, de la mort, de nos projets, de cette vie devant nous et tous les possibles offerts. Les études terminées, chacune a suivi sa route. Longtemps je me suis demandé ce qu’elle était devenue. A-t-elle réalisé ses rêves, ses projets ont-ils abouti ?  En y réfléchissant aujourd’hui, j’aime imaginer qu’elle est heureuse et n’a pas tellement changé. Le visage marqué par les ans, comme pour moi pardi ! Des lunettes, des cheveux blancs, quelques rides au coin des lèvres, mais toujours ses bijoux, au cou, aux poignets, ceux qui font dire à nos petits enfants « mamie comme il est joli ton collier, tu me le prêtes ? »

Le tourbillon de la vie vanessa paradis & jeanne moreau